Cécité et malvoyance

On considère qu’en Belgique et dans les pays industrialisés, 1 personne sur 1000 est aveugle et 1 personne sur 100 est malvoyante (estimations de l’OMS).
La cécité diminue au fil des ans, en revanche, la malvoyance tend à augmenter notamment en raison du vieillissement de la population.

La déficience visuelle est une notion parfois difficile à comprendre. En effet, chaque personne présente une vision différente. De même, les signes visibles sont particuliers: certains portent clairement le message du handicap, d’autres pas du tout.

L’amalgame entre les aveugles et les malvoyants est préjudiciable aux premiers comme aux seconds car les comportements, les problèmes et les besoins sont nettement différents voire opposés.

On définit la vision d’une personne selon deux paramètres :

  • l’acuité visuelle : permet de distinguer les détails, les formes et les couleurs. Elle est importante pour la lecture ou la reconnaissance des traits du visage.
    Pour évaluer la vue d’une personne, on utilise des échelles d’optométrie, elle se chiffre en dixièmes.
  • le champ visuel : c’est l’angle de vue de la personne, on l’appelle également la perception périphérique. Elle permet la vision des mouvements et de la pénombre.
    Le champ visuel est idéalement de 180 degrés.

Bien entendu, pour plus de précisions, beaucoup d'autres paramètres entrent en compte pour déterminer comment la personne voit.

La cécité

Une personne aveugle présente une acuité visuelle inférieure ou égale à 1/20 ème ou un champ visuel inférieur ou égal à 10 degrés. A noter que les normes de reconnaissance ne sont pas les mêmes dans tous les pays.

Certaines personnes atteintes de cécité conservent néanmoins une vue résiduelle. Ainsi, elles seront capables de percevoir la lumière (naturelle ou artificielle) tandis que d’autres seront plongées dans le noir le plus complet.

Les malvoyances

Une personne est considérée comme étant malvoyante lorsqu'elle présente une acuité visuelle en vision inférieure ou égale à trois dixièmes ou un champ visuel limité à moins de 20 degrés. Sa déficience visuelle ne peut plus être traitée ou corrigée.

Il y a de nombreuses malvoyances différentes ; c’est pourquoi ce handicap est souvent mal compris par le public. Cette absence de compréhension peut entraîner des situations délicates pour les personnes malvoyantes qui ne sont pas nécessairement considérées comme ayant une vue très difficile.

La malvoyance est complexe car il n'y a pas deux visions identiques : certaines personnes parviennent à lire mais utilisent une canne blanche pour se déplacer. D'autres utilisent une aide optique pour avoir accès à l’information mais se déplacent de manière autonome.

Il existe 4 grands types de malvoyance :

La vision floue avec un champ visuel intact

La perte de la vision périphérique

La perte de la vision centrale

La vision avec taches

En résumé :

Schéma de l'oeil

  • Sont considérées comme malvoyantes, les personnes dont l’acuité visuelle du meilleur œil et après correction est située entre 1/20ème et 3/10ème ou dont le champ visuel est égal ou inférieur à 20°.
  • Sont considérées comme aveugles, les personnes dont l’acuité visuelle du meilleur œil et après correction est égale ou inférieure à 1/20ème ou dont le champ visuel est réduit.

Pour en savoir plus sur les maladies de l'oeil, c'est par ici !

e2e247296664b9b66734633ca931fa96````````````````````